Johwa était accueilli ce soir par Caroline chez GoodPlace, un espace de coworking “bien-être” au Landry où Florence Delaune, Coach, Formatrice et Webmarketeuse a pu nous apporter 8 clefs pour rebondir après un échec !

20 participants ont échangé sur leurs représentations de l’échec mais surtout comment l’assumer puis le transformer en apprentissages et en rebonds.

Les 8 clefs forment le mot : “POSITIFS” :

  1. Point
  2. Obstacle
  3. Soutien
  4. Imaginer
  5. Travailler
  6. Instinct
  7. Forces
  8. Sourires

Point : Se poser, prendre du recul

Essentiel pour se remettre de l’échec, prendre du recul et de la hauteur permet de se rendre compte de qui nous entoure et qu’est ce qui nourrit des influences positives et négatives.

Obstacle : Un cap à passer

L’obstacle c’est la façon de grandir, d’apprendre et de se dépasser. Un obstacle n’étant souvent pas le fruit du hasard, le surmonter est en quelque sorte une mission. Si l’obstacle est là c’est pour nous montrer que nous avons les ressources pour le surmonter.

Soutien : Oser demander de l’aide

Naturellement l’humain aime spontanément aider. Ça fait du bien d’aidé. Il n’est pas honteux ou néfaste de demander un petit peu d’aide. Il va de soi que la personne qui aide doit aussi se retrouver dans cette démarche à vos côtés. Etre aider, ce n’est pas demander trop mais un petit peu en gardant à l’esprit de formuler une demande qui est juste pour les 2 personnes.

Imaginer : Que voulons-nous vivre ?

Un échec indique parfois aussi que nous ne sommes pas à notre place ou au bon endroit. Mais finalement c’est quoi cette place ? Il s’agit ici de se projeter et dessiner nos rêves. Ecrire nos envies et les ressentir au plus profond de nous-même en toute sincérité. Si ces désirs sont juste vous avez toutes les choses de votre côté pour rebondir après un échec.

Travailler : Se bouger, agir et faire

Rester blotti ou figé dans son coin peut faire à petite dose du bien. Cependant se mettre à l’action est le meilleur moyen de sortir de cette zone de confort mais surtout de rencontrer des gens et multiplier le champ de possibles.

Instinct : s’écouter pour se révéler

Ecouter les, ils peuvent être précieux et donner des indications sur la marche à suivre ou les actions à entreprendre.

Forces : Tout le monde en a !

Florence, au travers de ses formations et de son expérience en psychologie positive nous démontre que capitaliser sur nos forces plutôt que nos faiblesses est une petite révolution dans la psychologie. En effet en allant chez le psy nous traitons de nos problèmes, or, en psychologie positive, il s’agit plutôt de capitaliser sur nos forces !

Un exemple illustrant : A l’école rare sont ceux doués dans toutes les matières. La psychologie positive aurait tendance à nous encourager à continuer à aimer et développer nos compétences dans les matières fortes et à tenir bon dans les matières qui nous animent moins.

Sourires : Se forcer pour une nouvelle nature

Au début il est possible de changer sa nature par des petits efforts, comme oser sourire. Oser se sourire et sourire aux autres. Lancer un sourire à quelqu’un qui vous en rend un en retour est un excellent exercice. Un fois l’exercice assimilé, il devient un automatisme et ne demande alors plus d’effort.